La confiance en soi : qu’est-ce que c’est ?

la confiance en soi

La confiance en soi n’est pas nécessairement innée, disons plutôt que nous en sommes les artisans. Et tout comme nous sommes capables de la nourrir, nous pouvons aussi construire un manque de confiance temporaire et parfois même, chronique. Alors, comment se caractérise la confiance en soi ? Et surtout, comment faire pour la renforcer ?

La confiance en soi

Définir la notion de confiance en soi

La confiance en soi se définit en partie par la connaissance de sa personne. Bien se connaître, et savoir reconnaître ses forces et ses faiblesses permet d’affronter sereinement les épreuves et les aléas de la vie.

 

La confiance en soi : qu’est-ce que c’est ?

 

La confiance en soi, c’est effectivement l’idée que nous avons de notre capacité à affronter une situation donnée. Et il est donc évident qu’il est impossible de se sentir constamment et pleinement sûr de soi. Les imprévus arrivent sans cesse, et il est rare d’être préparé à tout affronter. Mais cela n’empêche pas de faire, le plus souvent, preuve de confiance en soi face aux autres. Néanmoins, selon les personnes ou les situations, la confiance en soi peut totalement nous abandonner.

La plupart des gens en manquent

Selon certains sondages, une grande majorité des gens manquerait de confiance en soi. Qui ne s’est jamais retrouvé mal à l’aise au cours d’une situation gênante, sans oser l’évoquer ? Et parfois, des conséquences fâcheuses peuvent en résulter. Certaines actions peuvent se transformer en épreuves chronophages et stressantes dès lors que l’on manque de confiance en soi : un entretien d’embauche, construire un réseau professionnel, ou parfois même simplement passer un appel téléphonique…
Et le sentiment d’inconfort se loge généralement là où le manque de confiance en soi va s’exprimer, ce qui varie toujours selon les personnes.

 

La confiance en soi : qu’est-ce que c’est ?

 

Par ailleurs, alors que les normes nous guident vers le dynamisme et les attitudes extraverties, on peut souvent associer la timidité avec le réel manque de confiance en soi. Et ces deux notions ne se valent pas. Pour définir ce qu’est la confiance en soi, il est aussi intéressant d’exprimer ce qu’elle n’est pas.

Le manque de confiance en soi
Toutes les classes et générations concernées

Le manque de confiance en soi se caractérise par un malaise pouvant générer des maladresses relationnelles réellement pénalisantes au quotidien :

▪ La dévalorisation de ses compétences,
▪ Ou au contraire, de l’arrogance et une survalorisation,
▪ Des comportements hésitants, de la victimisation…

la confiance en soi

 

En clair, le manque de confiance en soi peut souvent conduire vers des stratégies d’échec et plus largement, à la procrastination. Il se place comme un obstacle à une vie entreprenante et épanouie. Ce mal touche une large partie de la population ainsi que toutes les générations et toutes les classes sociales. Tout le monde peut être, occasionnellement ou régulièrement, concerné. Et tous les domaines de la vie (personnelle ou professionnelle) peuvent être affectés.

Des symptômes bien réels

Lors que vous manquez de confiance en vous, vous êtes souvent amenés à vous sentir enfermé dans une carapace sans vous sentir capable d’en sortir. De réelles souffrances peuvent émaner de ce sentiment, qui se manifeste généralement par des peurs, des blocages ou des inhibitions qui vous empêchent littéralement d’agir ou parfois même, de vivre certaines expériences. Ainsi, ce malaise peut vous conduire à mener une vie qui ne vous correspond pas.

Le manque de confiance en vous vous conduit généralement à vous dévaloriser et parfois même à vous dénigrer jusqu’à vous effacer complètement. En termes de relations, une timidité ou une gêne excessive peuvent se manifester vous empêchant ainsi de vous affirmer auprès d’autres personnes. Vous ne défendez ni votre personne ni vos droits (en entretien d’embauche par exemple, ou lors d’une demande d’augmentation) et il vous est difficile d’assumer certaines responsabilités. À terme, les objectifs que vous vous êtes fixés dans votre vie personnelle ou professionnelle deviennent inatteignables et vous doutez constamment de vous.

la confiance en soi

Enfin, ce sentiment d’inconfort peut donc toucher un ou plusieurs aspects de la vie en même temps. Reprendre confiance en soi est un exercice délicat, mais loin d’être impossible.
Travailler la confiance en soi

La confiance en soi se travaille, au gré des expériences et des défis que l’on s’impose : il faut s’octroyer le droit de vivre comme on l’entend et d’exister parce qu’on le mérite. Et si la confiance en soi tend à manquer dans certaines situations, les causes peuvent être multiples. Il faut donc savoir les reconnaître et les identifier avant de pouvoir les travailler efficacement.
Identifier les origines du manque de confiance en soi

La confiance en soi : qu’est-ce que c’est ?

 

Pour réussir à avoir confiance en soi, il faut de prime abord parvenir à définir les origines de ce malaise. Que craignez-vous ? Que fuyez-vous ?

Les causes sont différentes et nombreuses, mais se regroupent généralement dans cinq catégories distinctes :
▪ La peur du regard des autres,
▪ La peur de la critique,
▪ Un sentiment d’infériorité,
▪ Le doute de soi,
▪ L’impression d’être mal-aimé ou incompris.

Bien sûr, cette liste n’est pas exhaustive, mais constitue une base dans la recherche de l’origine de votre mal-être. Parvenir à mettre un mot sur sa gêne constitue la première étape vers une vie plus sereine. Et quelques petites astuces à appliquer au quotidien vous aideront à façonner la confiance en vous dont vous-même êtes l’artisan.

 

La confiance en soi : qu’est-ce que c’est ?

 

Comment avoir confiance en soi ?

Pour reprendre confiance en soi, le parcours peut parfois être long. Pourtant, quelques petits exercices et détails de la vie font qu’il est possible de reprendre confiance, petit à petit, selon son propre rythme.

Ne fuyez plus

Commencez par arrêter de fuir les regards des autres. Vous n’avez aucune raison de baisser les yeux, et la communication ne passe pas uniquement par les mots. Votre langage corporel en dit long sur votre ressenti de l’instant présent.
Profitez de ces changements pour vous fixer des objectifs réalisables. Lorsque l’on parvient à les atteindre, la satisfaction nous envahit et la confiance revient petit à petit : on est capable de concrétiser des objectifs. Si ceux-ci sont trop longs, ou beaucoup trop compliqués à réaliser, le doute s’installe et vous en venez à vous dévaloriser. Et vous le ferez à tort puisque même s’il faut viser loin, le mieux est l’ennemi du bien.

 

La confiance en soi : qu’est-ce que c’est ?

 

Ouvrez-vous aux autres

Faites du sport ! Diverses activités sportives permettent de prendre confiance et d’acquérir une bonne estime de soi. Rencontrer de nouvelles personnes permet également de repartir de zéro et d’essayer de communiquer simplement. Le sport vous apprendra aussi à vous dépasser, à repousser vos limites et à vous rassurer sur vos capacités.

Utilisez votre peur pour affronter des situations nouvelles et concrétiser de réelles actions. Il ne faut pas se laisser submerger par la peur, et tenter d’en faire usage plutôt qu’essayer de la dissimuler. Enfin, prêtez attention à votre image. Prendre soin de vous vous apportera des doses de bien-être, tout en vous faisant gagner des points de confiance en soi.

 

La confiance en soi : qu’est-ce que c’est ?

 

En conclusion

Vous l’aurez compris, la confiance en soi ne résulte que du regard que nous portons sur nous même. Pour enfin réaliser vos objectifs, et mener la vie dont vous rêvez, n’hésitez plus à prendre le problème à bras le corps. Mettez un nom sur vos peurs et affrontez-les, à votre rythme, vous que la confiance que vous vous accordez soit la plus juste possible.