Qu’est-ce que le stress?

Qu'est ce que le stress?

Le mot « stress » est un des mots les plus couramment employés de nos jours dans le langage commun, partout dans le monde. Sans doute parce que le stress affecte chacun différemment

le stress

L’origine du mot « stress »

À priori, Si l’on se penche sur l’origine du mot « stress », elle est double car elle est empruntée à la fois à la langue latine et à la langue anglaise.
Pour la racine latine, elle provient du verbe STRINGERE qui
peut se traduire par les mots écraser, tourmenter ou astreindre. Cela fait état d’une menace intimidante et lourde à porter qui vous oppresse, vous opprime et vous accable.

Pour ce qui est de la langue anglaise, le mot s’est mué, au fil du temps, en DISTRESS qui lui, vient de l’ancien français « drestresce » ou « estrecier ». Le mot fait référence à une angoisse liée à la douleur psychologique, mais également à une sorte d’exiguïté morale qui empêche le patient, confronté à cet état de fait, de trouver en lui les bonnes réactions pour sortir de son malaise. Il se sent prisonnier dans son corps puisqu’il livre un combat incessant avec lui-même à chaque instant qui passe.

C’est en fait Hans Selye (1907-1982), médecin canadien, qui va populariser le mot stress dans son sens contemporain.

Qu’est-ce que le stress ?

Le stress est un réflexe naturel d’adaptation de votre organisme aux risques réels ou aux menaces imaginaires

D’où vient le stress ?

L’approche neurocognitive et comportementale, développée par le docteur Jacques Fradin, nous apprend que les territoires cérébraux reptiliens (le « reptilien » étant la structure anatomique et fonctionnelle la plus ancienne de notre cerveau, que nous avons en commun avec les premiers reptiles) sont responsables du stress. En effet, leur fonction première est de préserver notre intégrité corporelle. Le « reptilien » recherche la sécurité.

Comment se déroule ce réflexe naturel ?

Face à un danger ou un imprévu, selon les circonstances et la personnalité de chacun, nous adoptons trois stratégies de survie, nommés les « États d’urgences de l’instinct » : la fuite, la lutte et l’inhibition
Comment votre corps réagit -il au stress ?

Votre corps répond au stress par des hormones telles que :

• l’adrénaline et la noradrénaline, qui entraînent une augmentation de la pression artérielle et une accélération du rythme cardiaque et de la respiration ;
• le cortisol qui régule également la tension artérielle, la fonction cardio-vasculaire et la fonction immunitaire.

Ces hormones du stress préparent le corps à se confronter à une urgence ou à un danger.

Quand le stress est-il utile pour vous ?

À petites doses, le stress peut être une expérience positive : il nous aide à surmonter les obstacles, à relever les défis et il joue un rôle primordial dans la motivation, la création et l’atteinte de nos objectifs.
Quand le stress est-il néfaste pour vous ?

Le stress à long terme devient un problème, et cela pourrait causer de sérieux ravages sur notre organisme. En pratique, il intervient dans 80 à 90 % des maladies soit comme un facteur aggravant, soit comme un facteur déclenchant.

le stress

Les causes extérieures du stress
• Changements
• Travail, famille
• Conflits relationnels
• Pression routinière
• Problèmes financier

Les causes internes du stress
• Manque de confiance en soi
• Pensées négatives
• Frustration
• Pessimisme
• Perfectionnisme

Il faut savoir que le stress est dans 90% des cas d’origine interne et subjectif. Il est propre à chaque personne.

Les 10 principaux événements stressants de la vie selon l’échelle de stress Holmes et Rahe, les plus largement validée
1. Décès d’un conjoint
2. Divorce
3. Séparation du mariage
4. Emprisonnement
5. Mort d’un proche membre de la famille
6. Blessure ou maladie
7. Mariage
8. Perte d’emploi
9. Réconciliation conjugale
10. Retraite

Les conséquences

Le stress se manifeste de différentes manières, selon les individus, d’où la nécessité d’identifier les symptômes du stress, « les signaux d’alerte » à temps, afin de pouvoir mieux gérer les situations stressantes.
Plus les symptômes du stress s’intensifient, plus les conséquences peuvent être lourdes et redoutables.

Le stress peut faire baisser l’espérance de vie.

Les symptômes physiques
– Fatigue constante
– Troubles digestifs et intestinaux : diarrhée ou constipation
– Crampes d’estomac
– Troubles du sommeil
– Douleur thoracique
– Rythme cardiaque rapide
– Yeux cernés
– Transpiration, mains moites
– Chute de cheveux
– Boule dans la gorge
– Rhumes fréquents
– Bouffées de chaleur ou des frissons
– Étourdissements ou des vertiges
– Changement de cycle menstruel
– Maux de tête
– Mal de dos
-Visage tendu (les mâchoires serrées, le front crispé)
– Tensions dans la nuque ou dans le cou
– Tension musculaire
– Pression sur mes épaules
– Problèmes de poids
– Problèmes d’appétit
– Vomissements
– Ulcère
– Syndrome de l’intestin irritable
– Hypertension artérielle
– Baisse de la libido
– Démangeaisons et maladies de peau, type eczéma
– Affaiblissement du système immunitaire : certains de mes symptômes physiques se sont aggravés

Les symptômes cognitifs et émotionnels
– Difficulté à se concentrer
– Troubles du jugement
– Problèmes de mémoire
– Pensées anxieuses ou anxiogènes
– Idées confuses
– inquiétude
– Angoisse
– Sautes d’humeur
– Irritabilité
– Sentiment de panique
– Indécision
– Agitation
– Sentiment d’écrasement
– Mélancolie
– Sentiment de solitude et d’isolement
– Anxiété
– Dépression ou tristesse générale
– Faible estime de soi
– Manque de confiance

Les symptômes cognitifs et émotionnels
– Difficulté à se concentrer
– Troubles du jugement
– Problèmes de mémoire
– Pensées anxieuses ou anxiogènes
– Idées confuses
– inquiétude
– Peur
– Angoisse
– Sautes d’humeur
– Irritabilité
– Sentiment de panique
– Indécision
– Agitation
– Sentiment d’écrasement
– Mélancolie

 

 

 

 

 

 

Aimer et Partager :
0